Actuglarb - Revues de Presse du Troisième Type







Erreur : Votre commentaire a été refusé.
19/05/2013
Les Humains sont des Êtres Étranges...

Dissimulé derrière la Lune, à l’abri des regards, l’Indiscret veille et surveille. Depuis ce vaisseau spatial d’un gris bleuté aux dimensions modestes – 4 500 zubark de longueur sur 1 800 de hauteur, soit 75 mètres sur 30 – un jeune extraterrestre s’attèle à la lourde tâche qui lui a été confiée. Le Mwandishi a été envoyé dans ce système solaire il y a maintenant deux vahr (six semaines) par le Haut Conseil de Krantavis. Sa mission, à présent, est d’espionner les médias Terriens afin d’en faire un compte-rendu à ses supérieurs tous les vahrüt (un tiers de vahr, soit une semaine). Ne pouvant concentrer ses efforts sur la totalité des nations présentes sur la Planète Bleue, il lui a fallu faire un choix, et son attention s’est portée entre autres sur la France, moins par intérêt que par un certain effet du hasard. Réglant ses différents appareils – de traduction, de captage de son et d’image, etc – et passant les derniers vahrüt à étudier les autochtones, il s’est vite trouvé déboussolé au contact de cette curieuse civilisation. Toutefois, il est temps à présent de se mettre au travail, et ce n’est pas sans une grimace que Glärb retourne s’asseoir devant son écran.

Vahrüt n°1. 13 Mai 2013 au 19 Mai 2013. Calendrier Terrien.

La guerre civile qui faisait rage à mon arrivée sur cette planète semble sur le point de se terminer. Après des affrontements physiques et verbaux d’une violence inouïe, la loi que les habitants d’un pays nommé « France » appellent « Mariage pour Tous » semble définitivement adoptée. Cette dernière vise en quelques sortes à légitimer l’union entre les humains du même sexe (note : il n’existe que deux sexes différents chez les humains au lieu de cinq, outre la présence d’un intermédiaire entre les deux, plus rare et mal perçu). Les manifestations semblent toutefois destinées à se poursuivre, ses organisateurs ayant appelé à « entrer en résistance » contre le « Conseil Constitutionnel » chargé de vérifier la conformité des lois à la Constitution, et dont ils mettent en doute la légitimité.

Des humains au Trocadéro suivant un rituel ancestral basé sur des effets fumigènes

La violence des humains, après les rapports envoyés par nos observateurs précédents, n’est plus à démontrer, mais je vous apporte un élément de plus à la charge de ce triste constat : les activités sportives semblent indissociables d’un climat de violence. Ce sport populaire que l’on nomme « football » se sépare ainsi en deux parties bien distinctes : le jeu à proprement parler, à propos duquel je n’entrerai pas dans les détails, et la célébration de la victoire qui, d’après ce que j’ai pu observer lundi soir au « Trocadéro » , consiste en un affrontement entre supporters ou contre les forces de l’ordre. J’ignore si les deux factions agissent de concert pour offrir un spectacle satisfaisant, mais l’événement a également des portées politiques, car les autorités ayant perdu ce second match, de nombreuses personnalités politiques dénoncent l’incompétence de Manuel Valls, l’entraîneur de l’équipe policière de France. Une autre rencontre sportive a eu lieu entre les supporters des clubs de Lyon et de ceux de Marseille, le dimanche 19 : avec seize supporters lyonnais blessés contre un seul marseillais, il semble clair que l’Olympique de Marseille a triomphé haut la main, ce dont se félicitent sans l’ombre d’un doute ses gérants.

La gastronomie des autochtones est également des plus surprenantes. En Syrie, où le match de football entre le gouvernement et une partie de la population a dégénéré depuis mars 2011 en guerre civile, un rebelle de confession islamiste a partagé une bien troublante vidéo sur l’Internet (note : L'Internet est un réseau similaire au Tluzbarc de chez nous, à ceci près qu’il est à moitié composé de pornographie). Il y dévore le cœur et le foie d’un soldat ennemi en déclarant : « Je promets à Dieu que nous mangerons vos cœurs et vos foies, vous les soldats du chien Bachar ». Cette pratique culinaire, que je trouve répugnante, ne semble pas au goût de l’organisme Human Right Watch qui parle d’« atrocités choquantes », ainsi j’ignore encore s’il s’agit là d’un acte isolé ou bien d’une pratique non-admise mais couramment pratiquée parmi les humains, au même titre que l’adultère et le téléchargement illégal.

C’est d’ailleurs sur le piratage, cette pratique controversée que s’est penché Pierre Lescure dans un rapport rendu au gouvernement français en début de semaine. Je dois admettre que la logique de ces « rapports » me laisse perplexe, car il s’agit avant tout de répéter la même chose avec des mots différents : la chronologie plus serrée que prône l’ancien patron de la chaîne de télévision « Canal+ » entre la sortie des films et leur disponibilité à l’achat ou la location était déjà prévue par un rapport précédent, signé Denis Olivennes. La taxe « sur les appareils connectés » s’ajoute à une autre portant sur les « copies privées » (incluant déjà les appareils nommés « smartphones »). Quant au sort de la loi Hadopi, très contestée, elle ne fait que changer de mains, passant de la Haute Autorité au Conseil Supérieur de l’Audiovisuel, qui troque une amende de 1500€ et une suspension de l’abonnement Internet contre la possibilité d’infliger ses sanctions sans passer par l’intermédiaire d’un tribunal.

Le président Français célébrant l

Mais en milieu de semaine, l’ambiance était à la liesse lorsque le président François Hollande a organisé une conférence de presse le jeudi 16 pour fêter l’entrée du pays en récession, annoncée la veille. Faisant le bilan de la première année du quinquennat, il a ainsi loué les mesures prises par le gouvernement de son premier ministre Jean-Marc Ayrault qui lui ont permis d’arriver à ce résultat encourageant, tout en reconnaissant avec humilité le rôle non négligeable qu’a joué son prédécesseur. Certains semblent insatisfaits de cette situation, mais il s’agit là de membres de l’opposition, prompts à attaquer le parti au pouvoir en toutes circonstances ; ou bien ne se rendent-ils pas compte de la chance qu’une telle situation offre aux citoyens, qui vont pouvoir redécouvrir les vertus de la solidarité et de l’altruisme qui faisaient notre fierté lors des crises qu’a connu Krantavis.

Ce rapport est terminé. Je vous recontacterai au prochain vahrüt. Amitiés. Observateur Glärb.




Commentaires



Écrivez un commentaire pour être parmi les premiers de votre espèce à communiquer avec un extra-terrestre.












Il n'y a pas de commentaires pour le moment