Actuglarb - Revues de Presse du Troisième Type







Erreur : Votre commentaire a été refusé.
04/11/2013
De la Terreur et des Bonbons

Pour la seizième fois, les yeux de Glärb parcourent en long, en large et en travers le message qui lui est parvenu le matin même. S’il avait été un humain, des gouttelettes auraient sans doute ruisselé sur ses joues dès sa première lecture. Sa belle et tendre Blopa… envolée ! Avec un autre ! Un certain « Traglob », un ingénieur qui a travaillé sur de nombreux vaisseaux Mwandishi. Glärb jette un coup d’œil autour de lui. Jamais l’Indiscret ne lui a paru aussi mal conçu… Ce constat fait, l’observateur s’apprête à lire pour la dix-septième fois la rupture de l’Odieuse, mais se souvient in extremis qu’il a un rapport à rédiger. Non pas qu’il en ait la moindre envie, mais perdre sa fiancée et son travail le même jour, ce serait tout de même dommage.

Vahrüt n°24. 28 Octobre 2013 au 3 Novembre 2013. Calendrier Terrien.

Pour les Français, la semaine semblait bien partie. Mardi 29, le président a annoncé que les otages retenus au Niger avaient été libérés et rentraient chez eux. Le gouvernement a évidemment affirmé n’avoir pas versé de rançon (les otages ayant travaillé pour la société Areva, il est possible que celle-ci ait versé l’argent… mais il se trouve que l’État en est l’actionnaire majoritaire). Cet événement a été salué de façon unanime, ou presque, car une voix discordante n’a pas manqué de faire parler d’elle. En effet, la présidente du Front National Marine Le Pen s’est dit troublée par « cette extrême réserve étonnante […] leur habillement étonnant […] la barbe taillée d’une manière qui était tout de même assez étonnante ». Ses propos ont été aussitôt condamnés par la gauche comme par la droite, Jean-François Coppé ayant noté qu’il « n'aura pas fallu attendre longtemps avant que le vernis craque ». Face à ces condamnations, Mme. Le Pen a bien tenté de reculer avant de se rétracter en assumant ses propos qu’elle s’est mis à nuancer, mais un succès assez restreint si ce n’est sur la démonstration de ses talents rhétoriques. Toujours est-il que la joie a été de courte durée, puisque le 3 novembre, on a appris la mort de Claude Verlon et Ghislaine Dupont, deux journalistes de RFI enlevés puis exécutés par des islamistes au Nord du Mali.

Mais délaissons la France quelques instants pour nous intéresser à l’autre bout du monde : la Chine. Lundi 28, une place pékinoise tristement célèbre de l’Histoire récente du pays a été le théâtre de ce qui semble être un attentat. En effet, la place Tiananmen, connue pour la sanglante répression qui s’y est opérée lors du printemps contre-révolutionnaire de 1989, s’est agitée lorsqu’une voiture en flammes a roulé au milieu de la foule, tuant deux passants ainsi que les trois passagers. Les bidons d’essence trouvés à l’intérieur de la carcasse tendent à prouver qu’il ne s’agit pas d’un incident, et la police chinoise, en se basant sur le nom du chauffeur du pick-up (qui se trouvait avec son épouse et sa mère), ont accusé les séparatistes Ouïghours (que j’évoquais dans un précédent rapport) dont la région d’origine, le Xinjiang, à l’extrême Ouest du pays, est instable depuis déjà plusieurs mois.

Sur ce, revenons à des sujets plus triviaux. Sur Terre, la prostitution est une pratique taboue, voire illégale. C’est la raison pour laquelle le gouvernement français a tenté de pousser plus loin la lutte contre celle-ci en choisissant de pénaliser les clients. Cette mesure a immédiatement fait réagir ces derniers (ou du moins leurs soutiens) et c’est ainsi que fut publié dans le magasine Causeur le manifeste « Touche pas à ma Pute », ou Manifeste des 343 salauds. Ce titre parodie directement le Manifeste des 343 de 1971 (baptisé « des 343 salopes par Charlie Hebdo) dans lequel des personnalités féminines, Simone de Beauvoir en tête, admettaient avoir eu recours à l’avortement. Quant au titre « Touche pas à ma Pute », il s’agit d’une référence à « Touche pas à mon Pote », slogan de SOS racisme lancé en 1985. Parmi les signataires figurent, aux côtés de l’écrivain Frédéric Beigbeder, des personnalités bien connues comme le journaliste Eric Zemmour, , le chanteur Antoine, ou l’humoriste Nicolas Bedos qui s’en est désolidarisé lorsqu’il a constaté l’ampleur des critiques. Et en effet, celles-ci ont été virulentes. La porte-parole du gouvernement et ministre du droit des femmes Najat Vallaud-Belkacem a dénoncé le rapprochement entre le droit « de pouvoir disposer librement de leur corps » des signataires de 1971 et « le droit de disposer du corps des autres », tandis que la sénatrice écologiste Esther Benbassa, pourtant opposée elle aussi à la loi, parle d’un « texte de beaufs ».

J’ai également eu la surprise de découvrir une part pour le moins surprenante de la culture Terrienne. En effet, il semblerait que le soir du 31 octobre, aussi appelé Halloween, soit l’occasion pour les enfants de faire du porte à porte dans d’étranges accoutrements dans le but de récolter des bonbons. Par un curieux effet du hasard, le même soir, de nombreux humains tentent de se faire peur ou restent éveillés toute la nuit à regarder des films d’horreur. La confusion entre ces deux pratiques est telle que certains vont jusqu’à les mélanger. Je sais que je me répète souvent, mais le folklore terrien ne cessera jamais de m’étonner.

Et pourtant, je n’étais pas au bout de mes surprises, puisque cette même nuit d’Halloween, un nouveau fait a retenu mon attention. En effet, à Bordeaux s’est déroulé vers cinq heures un kidnapping peu banal : cinq jeunes hommes saouls se sont mis en tête au sortir d’une boîte de nuit de libérer un lama appartenant à un cirque non-loin. C’est ainsi que l’animal, répondant au nom de Serge (mais baptisé « Kuzco » par ses ravisseurs), se vit offrir une petite virée nocturne qui fut immortalisée par les passants avant d’être interrompue par la mise en garde à vue des trublions. Élevée au rang de star de l’Internet, la bête a été ramenée à son propriétaire, le directeur du cirque John Beautour, qui a dans un premier temps annoncé porter plainte avant de se rétracter. Quant au chanteur Serge Lama après qui l’animal a été baptisé, il a apporté son soutien aux cinq individus.

Je vous recontacterai au prochain vahrüt. Amitiés. Observateur Glärb.




Commentaires



Écrivez un commentaire pour être parmi les premiers de votre espèce à communiquer avec un extra-terrestre.












Il n'y a pas de commentaires pour le moment