Actuglarb - Revues de Presse du Troisième Type







Erreur : Votre commentaire a été refusé.
18/11/2013
Tristes Constats

Qui aurait cru que la crise sentimentale de Glärb lui permettrait de se rapprocher de la culture Terrienne ? En effet, pour ce qui est de se lamenter toute la journée en écoutant des chansons tristes, la musique humaine regorge de titres larmoyants à souhait avec lesquels s’apitoyer. C’est donc avec les yeux humides que l’observateur se traîne en rampant jusqu’à son fauteuil, où il prend place avec toute la mollesse dont est capable un Mwandishi déprimé. Il manque à plusieurs reprises de s’effondrer sur son clavier, mais parvient à tenir bon pour se lancer dans la rédaction de son rapport.

Vahrüt n°26. 11 Novembre 2013 au 17 Novembre 2013. Calendrier Terrien.

Cette semaine encore, j’ai pu faire quelques observations des mœurs humaines, et notamment françaises, et je commence vraiment à me demander si toutes ces analyses en valent la peine, tant il s’agit d’une espèce peu fréquentable. Commençons par la commémoration du lundi 11 novembre, qui célèbre l’armistice du 11 novembre 1918 sous le nom de « Jour du Souvenir ».C'est ainsi l'occasion pour tous de se rappeler le sacrifice de leurs ancêtres dans une guerre aussi sanglante qu’inutile. On aurait tendance à croire que le peuple serait, pour cette journée, uni malgré ses différences… mais ce serait sous-estimer l’opiniâtreté d’une certaine frange de la population. C’est ainsi que le président François Hollande, lors de la cérémonie des Champs Élysées, a été accueilli par des « Hollande démission, dictature, ta loi on n'en veut pas » venant de manifestants du Printemps Français, opposants d'extrême-droite au Mariage pour Tous. En même temps, il faut les comprendre. Que vaut le souvenir de plusieurs générations sacrifiées sous les obus de l’artillerie allemande face à un peuple sacrifié par une loi permettant l’égalité entre hétérosexuels et homosexuels ?

Puisque l’on parle d’égalité, je ne peux pas m’empêcher d’évoquer, comme tant d’autres l’ont fait avant moi, l'égalité bafouée que démontre la montée du racisme en France (bien qu’une « libération de la parole raciste » semble plus plausible). Les « dérapages » se font de plus en plus nombreux depuis quelques semaines, comme celui que j’évoquais il y a peu. Outre une nouvelle bourde sur Facebook de la part de Claudine Declerck, une conseillère municipale UMP, le plus emblématique est la Une du journal d’extrême-droite Minute. Ses « journalistes » ont beau se réfugier derrière l’humour et la langue française en expliquant que les phrases « Maligne comme un singe » et « Elle retrouve la banane » jouxtant le portrait de la Garde des Sceaux Christiane Taubira ne sont que des expressions, ça ne les empêche pas d’être pointés du doigt par tous. Y compris le Front National, qu’ils avaient accusé au début de l’année d’être infiltrés par un lobby gay (rappelons qu’au cours du duel pour la tête du parti, le journal soutenait l’opposant à la chef actuelle, Bruno Gollnisch). Cette dérive de la société française que tous constatent n’est toutefois pas une spécificité française, comme en témoignent les affronts faits à la ministre italienne de l’Intégration, Cécile Kyenge. Au point même que l’ONU s’est dite inquiète au sujet de la « manifestation claire de la montée du racisme, de la xénophobie et de l'intolérance à l'encontre des minorités ethniques ou religieuses et des migrants », et ce quand bien même la leader du FN Marine Le Pen affirme que la France « est le pays le moins raciste au monde ».

Notons une bonne nouvelle, tout de même : la libération d’un nouvel otage au Nigéria. Francis Collomp avait été enlevé le 19 décembre 2012 au Nigéria par Ansaru, un groupe islamiste en lien avec le célèbre Boko-Haram. Il reste difficile de faire toute la lumière sur les circonstances de cette évasion. Une fuite au cours d’une opération de l’armée nigériane a d’abord été évoquée, et à présent il est question d’une évasion préméditée, exécutée pendant que les geôliers priaient. Mais pour contrebalancer cet événement heureux, il faut déplorer dans le même temps l’enlèvement d’un autre Français, cette fois-ci au Cameroun. Le Père Georges Vandenbeusch étant un prêtre catholique envoyé en tant que missionnaire dans un pays majoritairement musulman, on peut aisément comprendre pourquoi les islamistes en ont fait une cible de choix.

Pendant ce temps, en Chine, s’est déroulé jusqu’au mardi 12 novembre le plénum du comité central du Parti Communiste. Y ont été établies plusieurs décisions d’ordre économique et sociétal, parmi lesquelles la fin des camps de « rééducation par le travail » ou une utilisation moins fréquente de la peine de mort. Mais la plus notable est l’assouplissement de la politique de l’enfant unique. En effet, dans ce vaste pays, le plus peuplé du monde, avait été établi en 1979 une stricte politique interdisant la population d’avoir plus d’un enfant. Outre les avortements ou les meurtres de nourrissons, il en résulta deux conséquences néfastes pour le pays : un déséquilibre en faveur des hommes (quitte à n’avoir qu’un enfant, de nombreux couples préféraient qu’il ait un zizi), mais surtout un taux de fécondité alarmant, avec un vieillissement de la population qui s’avèrera, à terme, une catastrophe pour l’économie de l’Empire du Milieu. Certes, on n’est pas là de voir des familles de sept ou huit bambins, mais les couples dont un des membres est un fils ou fille unique aura à présent le droit d’avoir un second enfant. Le « made in China » humain renaît.

Mais revenons en France pour un fait divers plutôt sordide. J’ignore si vous vous en souvenez, mais dans mon tout premier article, j’évoquais un rebelle syrien dévorant le cœur d’un soldat du régime. Sachez que cette pratique culinaire s’est d’ores et déjà exportée vers l’Hexagone, puisque dans le petit village de Nouilhan, dans les Hautes-Pyrénées, un jeune sans-abri disant entendre des voix a assassiné un nonagénaire à l’aide d’une barre de fer avant de brûler son corps (et sa maison) pour manger sa langue et son cœur. Le déséquilibré a été arrêté au moment de se lancer dans un second festin sur une autre personne. Et s’ils avaient raison ? Et si les humains étaient délicieux ? Ne comptez en tout cas pas sur moi pour le vérifier.

Je vous recontacterai au prochain vahrüt. Amitiés. Observateur Glärb.




Commentaires



Écrivez un commentaire pour être parmi les premiers de votre espèce à communiquer avec un extra-terrestre.












Il n'y a pas de commentaires pour le moment