Actuglarb - Revues de Presse du Troisième Type







Erreur : Votre commentaire a été refusé.
22/12/2013
Plaisir d Offrir, Joie de Recevoir, Bonheur de Revendre sur Internet

Glärb sent ses deux cœurs battre la chamade dans le creux de sa poitrine. Va-t-il le faire ? Il reste plusieurs minutes durant face à son écran, incertain de sa décision. Ce qu’il risque, ce n’est ni plus ni moins qu’un licenciement. Mais d’un autre côté, la hiérarchie n’en saura jamais rien. Il ne reproduira plus la même erreur que lors de l’été Terrien. Cette fois-ci, il a une excuse toute trouvée : la connexion capricieuse de l’Indiscret, qui peine parfois à effectuer la liaison avec Krantavis ou à accéder aux réseaux d’informations humains. Officiellement, ce souci technique l’empêchera d’envoyer des rapports pour une durée indéterminée, à son grand désarroi. Officieusement, il s’absentera pendant deux bonnes semaines pour aller voir de quoi à l’air cette étrange matière que les autochtones nomment « neige ». À la fois honteux et grisé d’outrepasser les sacro-saintes règles du métier d’observateur, Glärb démarre son texte en se plaignant de la connexion hasardeuse de son vaisseau qui pourrait lâcher à tout moment, puis enchaîne avec son rapport à proprement parler.

Vahrüt n°31. 16 Décembre 2013 au 22 Décembre 2013. Calendrier Terrien.

Cette semaine a eu lieu une grande première pour l’histoire humaine. Pour l’histoire médicale humaine, tout particulièrement. En effet, dans l’hôpital Georges-Pompidou de Paris a eu lieu la première greffe de cœur artificiel. C’est un homme de 75 ans qui a reçu l’implant de ce cœur « bioprothétique » conçu par la société française Carmat et réalisé par une équipe de seize personnes dirigée par le Pr. Christian Latrémouille. Les Terriens n’ayant qu’un seul cœur, la perte de cet organe vital est mortelle. De la même manière, il n’est pas aisé de trouver un donneur de cœur en bon état. C’est pour cette raison que le développement de cette technique pourrait sauver de nombreux malades en attente de greffe. D’autres opérations du même acabit auront d’ailleurs lieu dans les semaines à venir. Maintenant, il ne reste plus qu’à attendre les premières greffes réalisées avec un cœur conçu par une imprimante 3D.

Intéressons-nous à présent à la Russie où une libération, cette semaine, a beaucoup fait parler d’elle. En effet, après dix ans de détention, l’oligarque russe Mikhaïl Khodorkovski a retrouvé la liberté vendredi 20. L’ancien numéro un de l’entreprise pétrolière Ioukos s’est enrichi comme bien d’autres russes au lendemain de la chute de l’URSS, sous la présidence de Boris Eltsine. Et à l’instar de tous ces nouveaux riches, sa fortune n’aurait peut-être pas été bâtie que sur des fondations légales. Condamné en 2003 et emprisonné en 2004 pour « vol par escroquerie à grande échelle » et « évasion fiscale », il faut noter que son opposition au gouvernement de Vladimir Poutine a teinté son procès d’une dimension politique. À quelques mois de la fin de cette peine et alors que de nouveaux procès menacent d’allonger celle-ci, le chef d’État a décidé de gracier l’ancien homme d’affaire. Lors de la conférence de presse qu’il a donné deux jours après avoir retrouvé la liberté, Khodorkovski a annoncé qu’il renonçait à reconquérir son empire pétrolier perdu, et qu’il n’avait pas non plus l’intention de financer l’opposition russe. La seule chose dont il soit certain, c’est qu’il œuvrera pour la défense des prisonniers politiques.

Restons dans le judiciaire. Non loin de là, en Turquie, le gouvernement de Recep Erdogan est ébranlé par une affaire de corruption. Le fils du ministre de l’Intérieur et celui du ministre de l’Économie ont été inculpés et mis en détention, de même que plusieurs autres personnalités telle que le directeur général de la banque Halk Bankasi ou bien l’homme d’affaire azerbaïdjanais Reza Zerrab. Pris à parti aussi bien par les laïcs que par les plus islamiques, le Premier ministre turc a eu pour défense… d’accuser l’Occident d’un complot visant à le déstabiliser : « Tout ceci est un sale complot contre la volonté nationale », du même acabit que les manifestations du parc Gezi qui avait agité le pays en juin. Dans son collimateur, l’ambassadeur américain Francis Ricciardone nie toute implication des États-Unis.

Et parce que je suis très fort pour les transitions en douceur, partons justement des États-Unis pour balayer une thématique qui revient dans l’actualité de nombreux pays ce vahrüt : les droits des homosexuels. Dans l’Utah, un État fortement républicain, un juge fédéral a jugé inconstitutionnelle la loi adoptée en 2004 interdisant le mariage entre personnes du même sexe. Au même moment, sur le continent africain, le Parlement de l’Ouganda a adopté une loi condamnant les homosexuels à une peine de prison à perpétuité. Le châtiment initial devait être la mort, mais la population s’en occupe en lieu et place de la justice. En Inde, en revanche, le gouvernement a saisi la Cour suprême pour faire de la loi criminalisant l’homosexualité une loi inconstitutionnelle ; une démarche soutenue par la communauté LGBT du second pays le plus peuplé au monde, hautement conservateur. Quant à la Russie, sa loi visant à interdire « la propagande homosexuelle » est toujours aussi critiquée et a eu pour conséquence ces derniers mois de nombreux appels au boycott des Jeux Olympiques d'Hiver à Sotchi, en février . Cette semaine, le ministre des Affaires étrangères français Laurent Fabius a déclaré que ni lui, ni le président François Hollande ne se rendraient à leur inauguration. La raison n’a pas été explicitement formulée, mais il y a fort à parier qu’elle ait à voir avec la loi susmentionnée.

Après ce paragraphe un peu fourre-tout, je vais à présent vous parler d’une fête typiquement terrienne qui aura lieu le vahrüt prochain. Pourquoi en parler maintenant ? Eh bien sait-on jamais, si un problème technique venait à pointer le bout de son nez dans les prochains jours, il serait dommage que cet événement passe à la trappe. En effet, le 25 décembre, la majeure partie des humains célèbrent « Noël ». Cette fête folklorique est ainsi l’occasion pour chacun de s’offrir des cadeaux plus ou moins chers avec la possibilité de les revendre ensuite sur Internet. Elle s’accompagne du stress des achats, d’un repas copieux et de décorations kitsch sur les maisons ou sur un sapin trônant dans un coin du salon. Certaines sources indiquent qu’il pourrait s’agir à l’origine d’une fête chrétienne visant à célébrer la naissance d’un messie, mais je préfère me méfier de ces informations hautement contradictoires.

Je vous recontacterai probablement au prochain vahrüt. Amitiés. Observateur Glärb.




Commentaires



Écrivez un commentaire pour être parmi les premiers de votre espèce à communiquer avec un extra-terrestre.












Il n'y a pas de commentaires pour le moment