Actuglarb - Revues de Presse du Troisième Type







Erreur : Votre commentaire a été refusé.
10/02/2014
Guérison Miraculeuse

Cette journée s’annonçait comme les précédentes. Glärb devait ouvrir des yeux fébriles, saisir un mouchoir et y vider le contenu de son nez, puis se lever en se répandant en invectives à l’égard de ces maudites courbatures. Mais aujourd’hui, rien de tout cela. Ses yeux sont réveillés comme jamais ils ne l’ont été, son nez est dégagé et l’air y est enfin le bienvenu, et son dos ne lui fait pas souffrir le moins du monde. D’humeur guillerette, il se lève d’un bond, danse, et tombe. Faute de courbatures, il passera la journée avec quelques hématomes, mais au moins, ceux-ci n’ont pas pour origine une maladie exotique qui aurait pu le tuer. Allez, fini de jouer ; au travail, maintenant !

Vahrüt n°36. 3 Février 2014 au 9 Février 2014. Calendrier Terrien.

Je me dois de démarrer ce rapport par un long paragraphe pour évoquer le lancement d’un événement tout particulier. En effet, vendredi 7 février a eu lieu la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques d’Hiver, à Sotchi, en Russie. Le spectacle a célébré l’histoire et la grandeur de la nation russe, de quoi détourner l’attention des aspects les plus controversés de cet événement. Le premier, c’est son prix : 37,8 milliards d’euros : en comparaison, les JO d’été le Londres ont coûté 11 milliards d’euros, et les JO d’hiver de Vancouver et d’Albertville ont respectivement nécessité 5 et 2,8 milliards d’euros. On aurait cru qu’à un tel prix, les infrastructures seraient d’excellentes statures, mais les athlètes venus du monde entier ont eu la surprise de découvrir des hôtels loin d’être finis, et les toilettes présentent certains… inconvénients. Autre souci : les nombreux appels au boycott de la communauté internationale suite à la promulgation l’an dernier d’une loi pénalisant « la propagande homosexuelle » (fréquemment assimilée à la pédophilie) qui a ouvert la voie à un climat menaçant dans un pays majoritairement homophobe, où les agressions et humiliations se sont multipliées. Un autre inconvénient majeur des JO de Sotchi, c’est leur conséquence délétère pour l’environnement. Le militant Evgueni Vitichko, qui n’a de cesse de critiquer les « Jeux du tsar », a été condamné lundi à deux semaines de prison pour… « petite insolence ». Il aurait en effet lâché un juron en attendant le bus à Jénia, et un homme passant par là en aurait été estomaqué. Une condamnation bien étrange, et qui tombe étrangement mal : il sera forcé de ce fait d’assister par liaison vidéo à un procès en appel, pour avoir écrit « La Nature est à tout le monde » sur la grille d’un gouverneur), pour lequel il a été condamné le 20 décembre à trois ans de prison pour « vandalisme. Et le point final : la sécurité des JO. Plusieurs semaines après une série d’attentats dans la région, les risques demeurent, et si une catastrophe devait survenir, le président Vladimir Poutine serait d’autant plus pointé du doigt que l’organisation des Jeux dans les montagnes troublées du Caucase a été vécu comme un affront par certaines des populations locales.

Mais rendons-nous à présent en Thaïlande, où la crise politique, comme en Ukraine, n’est toujours pas terminée. Dimanche, la population a été appelée à voter, mais les élections législatives ont malgré tout été perturbées : dans 87 circonscriptions sur 376, des candidats n’avaient pas pu s’enregistrer, bloqués par les Chemises Jaunes opposés au gouvernement du parti Pheu Thai de Yingluck Shinawatra (accusée, je le rappelle, de n’être qu’une marionnette manipulée par l’ex-Premier ministre exilé Thaksin Shinawatra ; la proposition de loi l’amnistiant ayant mis le feu aux poudres). Et puisque au moins 95% des 475 sièges de l’Assemblée doivent être remplis pour que l’élection soit validée, il y a de fortes chances pour que les circonscriptions concernées effectuent un nouveau vote. Mais cela n’a pas empêché le Parti Démocrate, principal opposant du gouvernement (et dont la revendication principale est de confier un plus grand pouvoir au roi Bhumibol Adulyadej) de saisir la Cour Constitutionnelle pour annuler les élections anticipées jugées anticonstitutionnelles et de demander la dissolution du parti au pouvoir en privant ses membres de droits électoraux. Ce dernier a réagi le lendemain en demandant la même chose pour le parti de Suthep Thaugsuban. Je ne suis pas un expert de la politique humaine, mais est-ce que chercher à s’entre-dissoudre, ce n’est pas une manière un peu puérile et extrême de s’affronter dans une république ?

Heureusement qu’ils ne font pas ça en France, tout de même. Mais ce pays a ses propres soucis. Par exemple, le gouvernement socialiste doit à nouveau affronter une fronde au sein de son propre parti, moins d’un mois après le « virage libéral » qui avait tant fait couler d’encre. Souvenez-vous, au précédent rapport, je parlais de la Manif pour Tous qui avait défilé contre le mariage gay déjà adopté, la PMA, la GPA ou la prétendue « théorie du genre ». Le ministre de l’Intérieur Manuel Valls y a réagi lundi en affirmant qu’il n’y aurait pas « de GPA et de PMA dans ce texte», alors qu’il ne s’agit guère de son domaine. Le reste du gouvernement, à travers le Premier ministre Jean-Marc Ayrault, n’a pas tardé à en faire l’écho, et la loi sur la famille qui devait être débattue prochainement se trouve ainsi reportée. Adieu, donc, les mesures prévues par la ministre de la famille Dominique Bertinotti : réforme de la filiation, mesures pour les familles recomposées, facilitation d’adoption des enfants placés, nouveaux droits des enfants avec les majorités, etc. Cette annonce est vécue par presque tous comme une reculade ou pire, une abdication, face à quelques dizaines de milliers manifestants, sur un pays de 66,6 millions d’habitants. Au moins, les mécontents de droite ne pourront plus parler de « dictature socialiste ».

Et pourtant… le récent procès du hacker, blogueur et journaliste Olivier Laurelli, surnommé « Bluetouff » a de quoi faire sourire. Celui-ci a été condamné pour « maintien frauduleux dans un système de traitement automatisé de données » et « vol » pour avoir volé des documents confidentiels… mis en libre accès sur Google. La faille de l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) lui a permis de télécharger des milliers de documents, dont il s’est ensuite servi pour publier un article sur les nanoparticules. L’agence a donné l’alerte et l’affaire est allée jusqu’au tribunal, qui a relaxé l’accusé. Mais si l’ANSES a lâché l’affaire, reconnaissant ses torts, le parquet a de son côté refusé de s’en tenir là, et un nouveau procès en appel a eu lieu mercredi 5 février. Face à une juge qui prononçait « Gogleu » et « lojin » pour « Google » et « login » et un représentant gouvernemental qui a lui-même avoué qu’il n’avait compris que la moitié des termes énoncés, le journaliste, s’est vu condamné à une amende de 3000€. Il semblerait que le talent, sur Terre, ne soit pas la raison pour laquelle les hommes et les femmes accèdent aux hauts postes, autrement, on n’aurait probablement pas entendu une magistrate dire quelque chose comme « Vous ne vous souciez pas de savoir si vous alliez tuer toute la planète ? ».

Je comptais vous parler de la « bourde » diplomatique américaine sur l’Union Européenne, mais je garde ce sujet sous le bras pour mon prochain rapport, car je ne peux pas m’empêcher de vous révéler un scandale japonais fort cocasse. En effet, Mamoru Samuragochi, un célèbre compositeur, souvent comparé au grand Beethoven, a révélé mercredi 5 février qu’il n’avait réalisé aucune des œuvres qui lui sont attitrées. L’émotion qu’a suscité cette révélation était déjà grande, mais interrogé à ce sujet, le véritable auteur, son « nègre », Takashi Niigaki, professeur de musique à mi-temps, a expliqué que son « associé » n’était pas non plus sourd depuis quinze ans comme il le prétendait. Le clou du spectacle, ce serait que l’on révèle à présent que le principal concerné est en réalité une femme. Mais c’est peu probable, tout de même.

Je vous recontacterai au prochain vahrüt. Amitiés. Observateur Glärb.




Commentaires



Écrivez un commentaire pour être parmi les premiers de votre espèce à communiquer avec un extra-terrestre.












Il n'y a pas de commentaires pour le moment