Actuglarb - Revues de Presse du Troisième Type







Erreur : Votre commentaire a été refusé.
15/07/2014
Coupé du Monde

Quelle histoire ! Quelle aventure ! Voilà Glärb fraîchement revenu dans son vaisseau, et le périple qu’il vient de vivre lui donne encore des frissons. À peine a-t-il posé le pied sur Terre pour y laisser Petit Chat qu’un groupe d’humains l’a repéré et capturé. Emmené inconscient dans un laboratoire, il ne doit sa liberté qu’à un habile stratagème consistant à boire le café de son gardien pour que celui-ci, privé de son breuvage, s’endorme et le laisse échapper à sa vigilance. Maintenant qu’il se trouve dans l’Indiscret et qu’il a accès aux actualités qu’il a raté, il s’aperçoit qu’il est sacrément en retard pour se mettre au travail. Hors de question de traîner, donc. Après avoir raconté en détail sa mésaventure en préambule, il s’attèle au gros du rapport, qu’il va devoir raccourcir d’un paragraphe pour ne pas prendre plus de retard.

Vahrüt n°58. 7 Juillet 2014 au 13 Juillet 2014. Calendrier Terrien.

Vous vous souvenez de ce cycle de vengeance que j’évoquais suite au meurtre de trois adolescents israélien et à celle d’un adolescent palestinien ? Sans surprise, les choses se sont envenimées, et ce ne sont certainement pas les responsables qui en paient le prix. Le Hamas, groupe terroriste palestinien qui partage plus ou moins le pouvoir avec le Fatah, n’a cessé depuis mardi de tirer des roquettes sur les territoires de l’état hébreu. En riposte, l’armée israélienne a lancé un raid dans la bande de Gaza, l’opération Protective Edge, notamment en bombardant des bâtiments. Les victimes se chiffraient samedi 12 (la journée la plus meurtrière) à 157 morts et plus d’un millier de blessés. Comme toujours, la communauté internationale s’est lancée dans le concours du pays qui exigera un cessez-le-feu avec les sourcils les plus froncés. Il faudra probablement attendre d’autres centaines de morts de plus pour que la technique fonctionne.

Dommage que d’autres événements d’envergure mondiale ne puissent plus détourner l’attention du conflit au Proche-Orient : la 20e Coupe du Monde de football s’est en effet achevée, dimanche 13, par une victoire allemande face à l’Argentine, 1 – 0. Le gardien allemand Manuel Neuer a reçu le titre de meilleur gardien et le joueur le mieux payé du monde (41 millions d’euros/an), l’argentin Lionel Messi, a obtenu le (controversé) Ballon d'or. Il n’y avait guère de suspense quant au vainqueur, après la sévère déculottée que la Nationalmannschaft a infligé au Brésil en demi-finales (7 – 1). L’équipe de France est rentrée chez elle au terme des quarts de finale, battue d’un but par leurs voisins d’outre-Rhin, après un parcours qui les a réconciliés avec leurs supporters et effacé la honte de la grève de Knysna en 2010. Il est en tout cas certain que la défaite de la Seleçao aura des conséquences politiques, n’en déplaise à la présidente Dilma Roussef, qui assurait le contraire. Les Brésiliens qui souhaitaient un événement sportif flamboyant pour oublier les difficultés du pays se sont aperçus que leur argent a financé l’humiliation de leur équipe nationale. Et avec les élections présidentielles qui se profilent en octobre, le Parti des travailleurs risque d’en prendre pour son grade.

Une fois de plus, je vais parler de grève française. Non pas de la SNCF, mais d’un acronyme qui s’en rapproche : la SNCM. La Société Nationale Corse Maritime, de son vrai nom, s’était lancée fin juin dans une grève pour protester contre la menace d'un redressement judiciaire. Les usagers n’ont donc pas pu prendre le bateau pour entrer ou sortir de l’île pendant 16-17 jours jusqu’à ce que le trafic reprenne, le 9 juillet ; sachant qu’il est plus difficile de s’en prendre à des employés craignant pour leur emploi qu’à des cheminots qui refusent une réforme ferroviaire. Un accord a finalement été trouvé avec les deux principaux actionnaires (Transdev et l’État) qui engage ces derniers à ne pas déposer le bilan… avant octobre. Une maigre victoire, donc. Toujours est-il que les dégâts économiques de la grève sont plutôt conséquents : la somme avancée se situe entre 15 et 20 millions d’euros.

Puisque j’ai mentionné la SNCF, je ne peux m’empêcher de parler de ce rapport accablant des experts désignés par la justice qui dresse un sombre tableau de l’état des voies ferrées, un an après la catastrophe de Brétigny. Souvenez-vous, j’en avais parlé peu après mon arrivée : un train avait déraillé en faisant sept morts et des dizaines de blessés à cause d’une éclisse mal vissée. Le rapport évoque un « état de délabrement jamais vu » et fustige notamment les règles de maintenance, qui n’ont pas permis de détecter les défaillances. Le PDG de la SNCF, Guillaume Pépy ; ainsi que celui de Réseau ferré de France ont assuré qu’ils ne contestaient pas les déclarations du procureur, puisqu’ils n’avaient pas encore pu lire le rapport qu’il possède. Il n’est toutefois pas à exclure qu’ils demandent une contre-expertise, si celle qui les accuse ne les satisfait pas.

Je vous recontacterai au prochain vahrüt. Amitiés. Observateur Glärb.




Commentaires



Écrivez un commentaire pour être parmi les premiers de votre espèce à communiquer avec un extra-terrestre.












Il n'y a pas de commentaires pour le moment