Actuglarb - Revues de Presse du Troisième Type







Erreur : Votre commentaire a été refusé.
08/09/2014
Come-Back Galactique

Glärb peine encore à réaliser qu’il ne s’est absenté qu'un mois. Non seulement ce laps de temps lui a paru bien plus long, tout occupé qu’il était à aller et venir dans tous les sens sur son monde natal, mais qui plus, les nouvelles de la Terre ne l’ont pas attendu pour s’enchaîner. Sa mère rétablie, le voilà prêt à reprendre le travail qui l’occupe depuis une quinzaine de mois, avec cette fois-ci une différence significative : la présence d’un autre Mwandishi à ses côtés. Boglib est bien plus jeune que lui, mais semble infiniment plus sage. Nul doute qu’il ne pourra plus prendre de vacances sur Terre ou ramener des animaux autochtones avec lui à ses côtés, et c’est exactement ce qu’avait en tête sa hiérarchie en les associant. Boglib en est encore au processus d’apprentissage et le maigre briefing dont il a bénéficié ne saurait lui enseigner tout ce qu’il y a à savoir sur la Terre, aussi le premier des deux observateurs devra-t-il prendre soin de tout lui expliquer. Mais d’abord, il lui faut écrire son rapport au plus vite, car la Planète Bleue continue toujours de tourner.

Vahrüt n°63. 1er Septembre 2014 au 7 Septembre 2014. Calendrier Terrien.

Il y a beaucoup à dire sur ce que j’ai raté pendant ces quelques semaines humaines. L’un des changements majeurs touche à la politique française. À la mi-aout, la voix de la gauche du Parti Socialiste, de plus en plus en désaccord avec le pouvoir exécutif, s’est faite de plus en plus forte jusqu’à être relayée par une partie du gouvernement : c’est ainsi qu’à l’Économie, Arnaud Montebourg a émis la critique de trop, aussitôt soutenu par son collègue de l’Éducation Nationale Benoît Hamon, qui affirmait même n’être « pas loin des frondeurs ». Bien mal leur en a pris, puisque le Premier ministre Manuel Valls n’a pas digéré ces graines de rébellion et un nouveau gouvernement Valls 2 a été annoncé le 25 aout. Cette fois-ci, avec Emmanuel Macron, ancien banquier de Rothschild et qui n’a jamais eu le moindre mandat électif, pour prendre la succession de Montebourg, il n’y a plus d’ambiguïté possible sur la ligne du gouvernement social-libérale Parmi les surprises, on trouve le maintien de Christiane Taubira à la Justice, la Garde des Sceaux étant une cible privilégiée de la droite pour son implication dans le Mariage pour Tous tant décriée (ou pour sa couleur de peau, en ce qui concerne l’extrême-droite). Mais l’opposition peut se délecter d’une nouvelle cible, en la personne de Najat Vallaud-Belkacem, promue du Droit des Femmes, de la Ville, de la Jeunesse et des Sports à l’Éducation Nationale. Nommée « l’ayatollah » dans le journal d’extrême-droite Minute, il s’agit d’une victoire pour les Français d’origine maghrébine mais aussi pour les femmes, pusiqu’il s’agit de la première à accéder à ce poste. Autre ministre issue de la diversité : Fleur Pellerin, d’origine sud-coréenne, est passée du Commerce extérieur à la Culture après un bilan salué à l’Économie numérique sous Ayrault. Avec cette nouvelle équipe pour préparer la rentrée, le président François Hollande pouvait espérer un peu de calme pour quelques semaines.

Le répit n’a en réalité duré qu’une semaine. Alors que l’indignation suscitée par la nomination de M. Macron n’a pas tout à fait cessé, le premier couac est venu du Secrétaire d’État au Commerce extérieur, au tourisme et des Français de l’étranger Thomas Thevenoud, s’est vu contraint de démissionner lorsqu’il a été révélé qu’il avait quelques soucis de nature fiscale : en cause, des revenus non déclarés et des impôts impayés depuis plusieurs années, selon Mediapart. L’homme n’avait pas été tendre avec son collègue Jérôme Cahuzac, ministre du budget et évadé fiscal poussé à la porte en mars 2013, et pour quelqu’un qui clame haut et fort que « chaque citoyen français doit contribuer au financement du modèle social », ce n’est pas tout à fait sérieux de prôner une négligence due à sa « rigueur dans la vie publique ». Et comme si ça ne suffisait pas, c’est aussi la rentrée littéraire et un livre a déjà retenu l’attention : Merci pour ce moment, écrit par Valérie Trierweiler, n’est sorti que jeudi 4 et s’est déjà vendu à plus de 400 000 exemplaires, soit le meilleur démarrage depuis cinq ans, selon la Fnac. La journaliste, ancienne compagne du chef de l’État répudiée en janvier 2014, y évoque la vie privée du président et rapporte entre autres un terme utilisé pour décrire les plus démunis : « sans-dents ». Qu’il s’agisse là de la vérité ou de la prose d’une femme décidée à se venger, la flèche a fait mouche et ne fait rien pour arranger la popularité du septième président de la Ve République, officiellement le plus impopulaire de tous.

Mais parlons plutôt de l’Ukraine. Il semblerait que le conflit qui a ravagé l’est du pays, en particulier à Donetsk, soit proche de sa fin. Après cinq mois de combats et pas loin de 4 000 morts, dont 2 150 civils civils, Kiev et Moscou sont parvenus à une trêve (même si officiellement, les miliciens que combat l’armée ukrainienne ne sont pas censés avoir le moindre lien avec la Fédération de Russie). L’Ukrainien Petro Porochenko et le Russe Vladimir Poutine se sont rencontrés le 26 aout, mais en cas de négociations, le président russe aura certainement le dessus : il a d’ores et déjà réclamé à l’ONU un statut étatique pour sa Crimée récemment conquise et les régions en guerre. De son côté, la France a fini par céder aux pressions de ses alliés de l’OTAN : la vente prévue des deux navires Mistral (le Sebastopol et le Vladivostok) posait problème depuis le début du conflit, mais le président français a décidé d’ajourner la vente du premier des deux navires porte-hélicoptère à novembre, soit un mois après sa date prévue. Ce n’est pas encore une annulation, mais la manœuvre n’en est pas moins risquée : les Russes ont déjà mis la main au portefeuille et si la France allait jusqu’au bout de son refus, elle risquerait de perdre 1 000 emplois et près de 2 milliards d’euros en dédommagements, sans parler de la parole de la France dans ses contrats militaires, qui se trouverait fragilisée. Point positif : cette décision montre qu’il peut y avoir des choses plus importantes que l’argent… mais reste à en faire de même avec les alliés de la France tout aussi problématiques, comme l’Arabie Saoudite.

Un autre grand évènement que j’ai raté ces dernières semaines se trouvait aux États-Unis. À Ferguson, dans le Missouri, le jeune Michael Brown, non armé, est mort le 9 aout, abattu de six balles par un policier qui prônait la légitime défense. Seulement, l’adolescent de 19 ans était noir, et le policier était blanc. L’incident n’est pas anodin, dans un pays resté ébranlé par l’affaire Trayvon Martin (un autre Afro-américain désarmé et abattu par un blanc en Floride, le meurtrier ayant été innocenté). Dans une ville à 67% noire mais où on ne compte que très peu de policiers de cette couleur de peau, l’évènement a remis au goût du jour le racisme et la brutalité policière : des émeutes ont éclaté jusqu’au 25 aout, avec de nombreuses arrestations y compris de journalistes. Sachant qu’aux États-Unis, les polices municipales sont armées avec le reste du matériel militaire de la guerre d’Irak et que le gouverneur Jay Nixon, démocrate, a appelé la Garde Nationale, vous pouvez deviner la brutalité des affrontements entre manifestants et forces de l’ordre. Le président Barack Obama lui-même a réagi en condamnant… chacun des deux camps, mettant sur le même plan les destructions causées par certains hooligans et l’assassinat d’un garçon par un policier. La police a communiqué une vidéo montrant Michael Brown braquant une supérette avec un ami. Mais aussi ridicule qu’il soit de tuer le suspect d’un braquage, le policier Darren Wilson n’était au courant de rien au moment des faits. Sa confrontation avec le jeune homme s’est faite parce qu’il… marchait hors des passages piétons. Une levée de fonds a été organisée pour soutenir l’officier de police, y compris au sein du Ku Klux Klan, et il a ainsi récolté 235 000 dollars pour pouvoir payer un éventuel procès… ou bien acheter d’autres balles, comme le voudraient certains de ses admirateurs. C’est plus que ce qu’a récolté la famille de sa victime. Si la situation à Ferguson s’est aujourd’hui calmée, l’affaire et l’émeute qui ont divisé le pays n’ont pas fini d’être discutés.

Enfin, je m’excuse car la plupart du temps, mon cinquième paragraphe est un peu plus léger que les autres. Pas cette fois. Il semblerait que le groupe terroriste Etat Islamique, à cheval sur la Syrie et l’Irak, soit décidé à provoquer sa propre destruction en provoquant le monde entier. Le 19 aout, le journaliste américain James Foley a été décapité dans une vidéo publiée sur Internet, aussitôt retirée et ensuite analysée par tous les services secrets à la recherche d’indices. Il en ressort – si l’on excepte le constat que la barbarie des djihadistes fait passer Al-Qaïda pour des enfants de choeur – que le bourreau parlait avec un accent britannique. Et lesdits services secrets ont pu le vérifier avec une seconde vidéo, le mardi 2 septembre, au contenu similaire. C’était cette fois le journaliste Steven Sotloff qui payait de sa vie l’affront d’être blanc, chrétien et américain. Difficile, avec ça, de pousser mon nouveau collègue Boglib à apprécier les Terriens…

Je vous recontacterai au prochain vahrüt. Amitiés. Observateur Glärb.




Commentaires



Écrivez un commentaire pour être parmi les premiers de votre espèce à communiquer avec un extra-terrestre.












Il n'y a pas de commentaires pour le moment