Actuglarb - Revues de Presse du Troisième Type







Erreur : Votre commentaire a été refusé.
20/10/2014
C est Fatigant de Trouver des Titres

La vie suit son cours au cœur de l’Indiscret. Dans le petit vaisseau Mwandishi, les deux observateurs sont parvenus à passer une semaine entière sans dispute majeure – un triomphe compte tenu de leurs relations un mois plus tôt. Il faut dire aussi qu’en ne s’adressant la parole que pour échanger des banalités, ils ne risquaient pas d’en venir aux mains. Cela n’empêche pas la hiérarchie de Glärb et Boglib de saluer leur entente par une infime augmentation de salaire. C’est donc en démarrant son message par un remerciement poli que l’aîné des deux extraterrestres se met au travail.

Vahrüt n°69. 13 Octobre 2014 au 19 Octobre 2014. Calendrier Terrien.

Voilà quelques temps que je n’ai pas parlé d’Hong Kong, mais cela ne signifie pas que les évènements sont terminés. Du moins pas tout de suite, car avec le regain d’ardeur dont font preuve les policiers, il n’est pas dit que la « Révolution des Parapluies » dure encore longtemps. Déjà en début de semaine, les autorités délogeaient et détruisaient les camps d’Admiralty non loin du siège du pouvoir et de Causeway Bay, le quartier commerçant de la ville. Mercredi, une vidéo montrait des représentants de la loi passer à tabac un manifestant. Vendredi, les militants pro-démocratie ont quitté le camp de Mongkok avant que ne charge la police, mais des affrontements ont eu lieu lorsqu’ils ont cherché à le réinvestir. C’est également dans ce quartier qu’a eu lieu une nuit de violence entre samedi et dimanche, blessant une vingtaine de personnes. Le chef de l’exécutif, Leung Chung-ying, refuse toujours de démissionner mais a laissé entendre qu’il n’excluait pas un dialogue avec les étudiants. À Hong Kong plus qu’ailleurs en Chine, le souvenir du massacre de Tiananmen en 1989 est cultivé, mais si les deux évènements présentent des similarités dans leur déclenchement, le gouvernement a appris de ses erreurs et ne rentrera pas dans une spirale de la violence.

Cap vers Rome à présent, où décidément, l’Église montre de sérieux signes de changement. Le Pape François a convoqué un synode d’évêques sur le thème de la famille. Le relatio synodi devait porter sur des sujets très controversés comme l’accueil dans l’Églises des croyants en union libre, divorcés ou surtout homosexuels. Chacun des 62 paragraphes devait obtenir la majorité qualifiée (des deux tiers) auprès de 253 évêques rassemblés pour l’occasion. Comme on pouvait s’y attendre, les trois paragraphes exclus concernent les divorcés et les homosexuels, mais à en croire les porte-paroles, « cela ne veut pas dire qu’ils sont complètement rejetés ». Malgré un rapport final, samedi 18, un peu édulcoré, le synode ne témoigne pas moins d’une volonté de l’Église catholique et surtout du Pape d’évoluer. De quoi plaire à la Manif Pour Tous.

Passons en Algérie, qui a vu se dérouler une manifestation pour le moins atypique : plus d’un millier de policiers ont marché à Ghardaïa, ville du sud où les Mozabites (Berbères ibadites) et Chaambis (Arabes malékites) s’entretuent depuis des mois et où les autorités sont débordées. Ce phénomène est inédit dans un pays où Abdelaziz Bouteflika, président fantôme, s’appuie sur la sécurité. Entre autres revendications, les forces de l’ordre souhaitaient une amélioration de leurs conditions de travail. D’autres manifestations, plus ténues, ont eu lieu dans les jours qui ont suivi dans d’autres villes. Au cours de l’une d’elle, trois blogueurs militants qui les observaient ont été arrêtés.

Retour en Europe pour un peu de sport, maintenant. Du moins, si se taper dessus compte comme un sport, ce qui je crois est le cas sur Terre sous certaines conditions. On évoque souvent le rôle militaire ou commercial des drones, mais on parle beaucoup moins de leur capacité à ruiner un match de football. Mardi soir, la rencontre Serbie – Albanie a tourné au pugilat après l’arrivée d’un de ces engins volants affichant un drapeau de la Grande Albanie (rêve nationaliste englobant Albanie, Kosovo et des morceaux de Serbie, Monténégro, Macédoine et Grèce). Un joueur de l’équipe serbe a essayé d’attraper le drapeau qui s’agitait au-dessus de la pelouse et attiré à lui un troupeau de joueurs adverses furieux, bientôt rejoints par des supporters serbes. Les insultes et appels au meurtre ont fusé et le match de qualification de l’Euro 2016 a été annulé peu avant la mi-temps. À cet incident diplomatique s’ajoute les accusations de la Serbie envers Olsi Rama, le frère du Premier ministre albanais Edi Rama, soupçonné d’avoir lui-même piloté le drone. La méfiance est de mise, car après la courte guerre de 1969 qui a opposé le Salvador et le Honduras, on sait qu’un match de football peut servir de prétexte à un conflit armé.

Finissons sur de l’art. Enfin, tout est relatif. Les Parisiens n’étaient pas très contents de voir apparaître sur la très chic Place Vendôme la dernière œuvre de l’artiste américain Paul McCarthy, baptisée « Tree ». Il s’agit d’un sapin vert gonflable de 24 mètres de haut, mais pas seulement. En effet, sa similitude avec un objet de stimulation sexuelle n’est pas passée inaperçue et les opposants au « plug anal » étaient nombreux. Mais aussi rebutante que paraisse cette construction d’art contemporain, je ne crois pas que sur Krantavis, agresser le responsable de cette offense à la morale et vandaliser le monument vert pendant la nuit soit une façon acceptable de manifester son désaccord. Sur Terre oui, visiblement, puisque l’Américain a décidé de retirer la structure controversée. Notons qu’avant la Ville Lumière, Hong Kong avait déjà subi une de ses œuvres d’art : une gigantesque crotte en plastique.

Je vous recontacterai au prochain vahrüt. Amitiés. Observateur Glärb.




Commentaires



Écrivez un commentaire pour être parmi les premiers de votre espèce à communiquer avec un extra-terrestre.












Il n'y a pas de commentaires pour le moment