Actuglarb - Revues de Presse du Troisième Type







Erreur : Votre commentaire a été refusé.
19/04/2015
Grand Frère les Regarde

Ce qui s’annonçait comme d’agréables vacances commence tout doucement à se transformer en source inépuisable de stress. Boglib est bien charmant de vouloir l’aider, mais Glärb s’aperçoit à présent que la plume virtuelle de son jeune collègue n’est pas aussi affutée que la sienne, et il a dû intercepter in extremis le dernier rapport pour y corriger de nombreuses fautes et approximations. Voilà qui ne sied pas au prestige d’un observateur. Cette fois encore, son cadet s’est placé sans lui demander son avis devant l’ordinateur de bord, mais le Mwandishi préfère garder un œil sur lui. Et sur le texte qu’il est en train de rédiger.

Vahrüt n°87. 13 Avril 2015 au 19 Avril 2015. Calendrier Terrien.

Une nouvelle hécatombe a eu lieu cette semaine, mais comme les humains commencent à s’habituer aux drames méditerranéens, je doute que l’on en parle longtemps. Dans la nuit de samedi à dimanche, un chalutier chargé de 700 migrants a fait naufrage à 110 kilomètres des côtes libyennes. Les garde-côtes italiens ont entendu vers minuit un appel au secours émis depuis le navire. Ils ont alors contacté un cargo portugais proche de la position de s’y rendre. Mais son arrivée, le chalutier a commencé à chavirer, semble-t-il parce que de nombreux passagers se sont placés du même côté. Pour le moment, 28 survivants ont pu témoigner, et 24 corps ont été repêchés. Ce pourrait être le naufrage de migrants le plus meurtrier en Méditerranée. La semaine dernière déjà, deux navires de migrants avaient coulé, l’un avec 40 personnes à son bord. L’autre transportait 400 personnes

C’était l’une des craintes de l’après 11 janvier. Les attentats de Charlie Hebdo et les prises d’otage de Dammartin-en-Goële et de l’Hyper Casher avaient tant marqué les esprits que le gouvernement, prévoyait-on, risquait de privilégier la mauvaise solution pour prévenir un nouvel incident. Cette mauvaise solution, c’est la surveillance de masse. Les États-Unis l’avaient également adoptée avec le Patriot Act au lendemain du 11 septembre 2001. La comparaison ne va pas plus loin : le système de surveillance du trafic sur Internet ne permet pas de détenir illégalement toute personne soupçonnée, mais elle soulève des protestations. En cause : les boîtes noires installées chez les FAI (Fournisseurs d’Accès à Internet) qui permettent de « détecter, par un traitement automatique, une succession suspecte de données de connexion ». Cette surveillance s’intéresse moins au contenu qu’à ce qu’on appelle les métadonnées : l’adresse IP du site suspect que l’on visite, la personne à qui on adresse un message ou l’endroit d’où on l’envoie. Le souci, c’est que la loi reste très floue et l’on ignore encore si la surveillance se limitera aux terroristes ou bien s’étendra aux activistes ou autres mouvements de contestation plus violents que d’ordinaire. Bien sûr, le gouvernement, à travers la voix du ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve, se défend de toute tentation de « Big Brother ». Là où le bât blesse, c’est que la loi a été votée au Parlement dans la nuit de mercredi à jeudi par… 25 députés contre 5 contre. Autrement dit, 527 élus n’ont pas daigné assister au débat enflammé. La solution de la surveillance est en tout cas plus facile à mettre en place que celle qui consiste à régler le problème à sa source et faire en sorte que la jeunesse musulmane ne soit pas tentée par le jihad.

Restons en France. Pour une fois, ce n’est pas pour ses migrants que la ville de Calais a fait parler d’elle, même s’il aurait été préférable que ce soit le cas. L’enlèvement, le viol et le meurtre de Chloé, fillette de 9 ans, ont choqué l'opinion publique, mais c’est la rapidité de la succession des événements qui a surtout surpris. Son assassin, Zbigniew Huminski, un Polonais de 38 ans déjà condamné en 2004 et 2010 pour séquestration, extorsion et vol aggravé et qui attendait en Pologne un autre jugement, l’a enlevée mercredi en plein jour devant ses propres parents. Son corps dénudé a été retrouvé en fin d’après-midi. Huminski a aussitôt été arrêté. Une marche blanche a été organisée trois jours plus tard, à laquelle ont participé 2 500 personnes. L’affaire, parce qu’elle est le fait d’un ressortissant d’un autre pays et parce qu’il avait déjà été condamné (pour des faits certes différents), a été beaucoup commentée par la classe politique. Ainsi, la présidente du Front National Marine Le Pen a fustigé «la justice laxiste » du gouvernement socialiste ainsi que la suppression de la double peine par Sarkozy et la porosité des frontières de l’espace Schengen. Une récupération politique d’autant plus opportuniste qu’elle est pour le moins approximative.

Enfin, terminons sur un mystérieux phénomène qui s’est déroulé en Grande-Bretagne. Naomi Jacobs, une mère de 32 ans, s’est réveillée en perdant tout souvenir des dix-sept dernières années. Persuadée d’avoir 15 ans, elle ne reconnaît ni sa voix, ni son visage, ni sa maison et découvre horrifiée qu’elle a un enfant. Elle n’a aucun souvenir non plus de l’évolution de la technologie, du cinéma ou de la politique depuis les années 90, mais se rappelle comment conduire et se souvient de plusieurs numéros de téléphone et de son code de carte bleue. Elle aurait été apparemment frappée d’une forme d’amnésie partielle rarissime et qui serait liée à un stress très fort. Le choc dure huit semaines avant que tout revienne à la normale. Étrange, n’est-ce-pas ? Sur Krantavis, nous autres Mwandishi devons consommer 7 à 8 boîtes de glaguk et risquer l’overdose pour retourner dans l’adolescence et la nostalgie du temps passé. Apparemment, les Terriens le font naturellement.

Je vous recontacterai au prochain vahrüt. Amitiés. Observateur Glärb.




Commentaires



Écrivez un commentaire pour être parmi les premiers de votre espèce à communiquer avec un extra-terrestre.












Il n'y a pas de commentaires pour le moment