Actuglarb - Revues de Presse du Troisième Type







Erreur : Votre commentaire a été refusé.
22/06/2015
Absence en Douce

Tout entier occupé à sa traduction de livres, Glärb s’est aperçu avec quatre jours de retard qu’il avait complètement oublié le rapport qu’il lui fallait écrire. Et ce n’est pas Boglib, concentré sur son sous-titrage de films Terriens, qui aurait pu le lui rappeler. Honteux, l’observateur Mwandishi a toutefois eu la surprise de ne voir aucun message de sa hiérarchie. Dans un élan de ruse, il a ainsi choisi d’attendre le vahrüt suivant et de faire comme si de rien n’était – le rapport aurait pu se perdre dans l’espace, après tout. D’autant plus que les images des caméras, ses supérieurs l’ont vu travailler sans relâche. Ce n’est toutefois pas sans une certaine inquiétude que l’extraterrestre se met au boulot.

Vahrüt n°95. 15 Juin 2015 au 21 Juin 2015. Calendrier Terrien.

Il me semblait bien que dans la longue lignée de tragédies qui ont déjà noirci l’année 2015, il ne figurait encore aucune tuerie aux États-Unis. C’est chose faite, après la fusillade de l’église de Charleston, en Caroline du Sud. Neuf fidèles sont morts dans ce lieu de culte où se rassemblaient des chrétiens noirs. Le coupable est un blanc de 21 ans défendant une idéologie mortifère et vieille de quelques siècles. Dylan Roof est un suprématiste blanc, persuadé qu’une guerre de races est sur le point d’éclater – et avouant d’ailleurs avoir agi pour la déclencher. Sur son site Internet, on trouve des photos de lui s’exhibant, une arme dans une main, un drapeau confédéré dans l’autre – il s’agit du drapeau des États du Sud pendant la guerre civile, connoté en faveur de l’esclavage. Les proches de plusieurs victimes avaient fait parler d’elles en déclarant publiquement qu’elles pardonnaient à l’auteur du crime. À noter que si ce dernier s’était appelé Ali plutôt que Dylan, on n’aurait pas d’abord parlé de fusillade, mais toute de suite d’attentat terroriste.

Est-ce parce que l’UMP se nomme désormais Les Républicains que le gouvernement de Manuel Valls ne semble plus croire en les vertus du Parlement républicain ? Pourquoi, autrement, le Premier ministre aurait-il à nouveau engagé sa responsabilité en recourant mardi à l’article 49-3 de la Constitution ? Voilà deux questions rhétoriques qui ne servent que le style : en réalité, le chef du gouvernement sait bien qu’entre les partis d’opposition et les députés frondeurs de son propre camp, le passage en nouvelle lecture de la loi Macron aurait été compliqué. Après être passé par le Sénat, le projet de loi y repasse donc sans le moindre débat. Un petit coup de forcing qui a amené l’opposition – même si les parlementaires du centre et d’une partie de la droite sont d’accord sur le fond avec les réformes – à proposer une motion de censure. Elle a été votée jeudi, et en cas de majorité, le gouvernement serait tombé… mais comme tous s’y attendaient, y compris les premiers concernés, elle a été rejetée. Après tout, c’était juste pour la forme.

Et puisqu’on parle du législatif, des élections viennent d’avoir lieu au Danemark, et une fois n’est pas coutume, c’est le Parti du peuple danois, d’extrême-droite, qui a volé la vedette aux autres formations en réalisant un score de 21,1% des voix, devant le parti de la droite libéral Venstre. C’est moins que les 26,3% du parti social-démocrate de la Première ministre actuelle Helle Thorning-Schmidt, mais en cumulant les voix de chaque bloc, le bloc droite a gagné 90 sièges contre 85 pour le bloc de gauche. C’est donc au chef de Venstre, Lars Lokke Rasmussen, que revient la charge de former un nouveau gouvernement qui comprendra deux, trois ou quatre partis, et dans lequel le parti d’extrême-droite sera sûrement appelé à jouer un rôle. Son leader, Kristian Thulesen Dahl, pourrait même en devenir le ministre des Finances. Il a d’ores et déjà énoncé les quatre points qu’il juge indispensables : réformer la politique d’immigration et d’asile, soutenir le Royaume-Uni pour changer l’Union Européenne, réintroduire le contrôle aux frontières et s’assurer que le développement économique soit au service de l’État-providence pour aider les malades et les personnes âgées. Aux élections européennes, déjà, le Parti du peuple danois était, avec le Front National en France et l’UKIP au Royaume-Uni, l’un des partis arrivés vainqueurs.

Enfin, cette semaine, la torture a commencé pour des milliers de lycéens dans toute la France. Une vaste torture organisée, si l’on en croit les réseaux sociaux suite à chacune des épreuves du baccalauréat. Les épreuves du concours sont, chose surprenante, difficiles, se sont aperçus certains : en témoigne une pétition qui circule sur Internet et déjà signée par 12 000 lycéens. En effet, l’une des questions de l’épreuve d’anglais utilisait des mots que les lycéens jugent réservés aux bilingues : « What are his concerns » et « How does he cope with the situation ». Le premier réflexe de l’un d’entre eux, au sortir de l’épreuve, a donc été de réclamer l’annulation de cette question. Quelque chose me dit que les milliers de jeunes qui l’ont suivi avaient tout intérêt à ce que ces points ne comptent pas.

Je vous recontacterai au prochain vahrüt. Amitiés. Observateur Glärb.




Commentaires



Écrivez un commentaire pour être parmi les premiers de votre espèce à communiquer avec un extra-terrestre.












Il n'y a pas de commentaires pour le moment