Actuglarb - Revues de Presse du Troisième Type






Cette section se garnira, au fur et à mesure de la parution des articles, d'une multitude d'information sur Glärb, sa vie privée, son monde natal, sa civilisation, etc.

La Planète Krantavis

Il s’agit de la planète d’origine des Mwandishi. Un peu plus petite que la Terre, l’eau y est cependant moins présente que sur la Planète Bleue, ce qui rend sa surface habitable bien plus grande.

Son climat n’est cependant pas des plus hospitaliers, car toutes les semaines, une pluie acide tombe en poussant la population à se mettre à l’abri pour plusieurs heures. Bien sûr, les Mwandishi ont appris, au fil de leur Histoire, à vivre avec ce contretemps, et les constructions sont résistantes à ces précipitations. Pour ceux d’entre eux qui doivent absolument rester dehors, des protections ont également été conçues pour garantie leur sécurité.

La Civilisation Mwandishi

Sur le plan biologique, les Mwandishi se distinguent des humains par plusieurs caractéristiques majeures. Tout d’abord, bien qu\'ils soient comme nous des êtres à sang chaud, ils ont un métabolisme bien plus dynamique, ce qui leur donne une durée de vie plus limitée : si l’un d’entre eux atteint 50 ans, il est considéré comme un sage.

Deuxièmement, ils sont divisés non pas en deux, mais en cinq sexes différents, qui feront l’objet d’une description ultérieurement.

En outre, même si Glärb, comme le montre la bannière, est chauve, ce n’est pas le cas de tous ses compatriotes. On trouve chez les Mwandishis des chevelures de toutes les couleurs, du violet au bleu en passant par le vert et l’or. En revanche, celles-ci ne dépassent pas dix à quinze centimètres d’épaisseur.

Qui dit race différente dit également mentalité différente, et il est clair que Mwandishi et Terriens ont une conception distincte de la vie. L’une des plus flagrantes est que chez ces extraterrestres, une crise (économique, par exemple) est une bonne chose car elle permet de faire ressortir de ce que les individus ont de meilleur en eux : les nantis aident ceux qui n’ont rien, les gens se rapprochent les uns des autres pour surmonter leurs difficultés… Les Mwandishi donnent la plupart du temps une plus grande valeur aux vertus et à la morale qu’aux biens matériels (bien sûr, il en existe qui contredisent cette conception, mais ils sont un peu moins nombreux que chez nous)

Les Mwandishis mesurent la durée avec des mots formés à partir du même mot : vahr. Ainsi, une seconde est un vahrel, un vahrut représente une semaine. Le mot vahr désigne à la base la révolution de la lune de Krantavis, correspondant à trois semaines.

Les distances sont quant à elles mesurées en zubark, qui est l’équivalent de 60 mètres dans nos contrées. Il s’agit d’une unité de mesure unique, qui est utilisée même pour les distances infimes ou démesurément grandes. La Terre et Krantavis sont ainsi séparées par 863 000 000 000 000 zubark.

Glärb

Il a été envoyé en mission il y a 2 vahr (6 semaines) en orbite autour de la Terre : sa mission est d’espionner les médias humains pour en faire un compte-rendu à ses supérieurs, et ce afin de constater l’évolution de cette race à la progression rapide.

Le jeune extraterrestre accomplit cette tâche seul à bord de l’Indiscret, le vaisseau dont il a la charge. Ce véhicule fait 4500 zubark de longueur (75 mètres) pour 1800 de hauteur (30 mètres) et contient tout le matériel nécessaire à une vie isolée sur une longue période.